Démission ou Rupture conventionnelle : comment quitter son employeur ?  

Le contrat de travail à durée déterminée n’est pas scellé à vie. Vous avez le droit de vouloir quitter votre employeur. Soit parceque vous avez trouvé meilleure offre ailleurs, soit parceque vous avez décidé de devenir votre propre employeur. Tout compte fait, vous avez intérêt à savoir vous y prendre. Ainsi, bien plus que la démission, la rupture conventionnelle de votre contrat de travail est votre meilleure option. Comment s’y prendre ?

Commencez par formuler votre demande de quitter l’entreprise

Pour éviter de quitter votre employeur dans la mésentente, annoncez-lui que vous allez quitter l’entreprise. Vous aurez ensuite une discussion avec lui sur les raisons de votre départ. Cette étape précède l’envoi de la lettre de rupture conventionnelle rédigée au staff administratif de l’entreprise. Cliquez sur ce lien pour découvrir les modalités de la lettre de rupture conventionnelle.

Une fois la lettre envoyée, l’administration devrait pouvoir vous répondre dans un délai de 15 jours. La réponse de l’administration prend la forme d’une lettre d’homologation de votre demande.

Ensuite, votre employeur vous conviera à un entretien pour formaliser votre accord sur la fin du contrat. Pour être sûr de parvenir jusqu’à cette étape du processus, vous devez avoir rédigé une lettre correcte.

La lettre de rupture conventionnelle bien rédigée

Il n’existe pas de forme commune obligatoire à respecter pendant que vous rédigez votre lettre. Mais certains éléments sont essentiels. Ces éléments doivent nécessairement figurer dans votre lettre pour obtenir l’homologation de l’administration.

Premièrement, la lettre doit impérativement contenir vos coordonnées situées en haut à gauche. Celles du destinataire de votre lettre, c’est-à-dire votre employeur, se placent en bas à droite.

Deuxièmement, l’objet de votre lettre doit se trouver juste au-dessus du corps de la lettre. L’objet se formule comme suit : démission du poste de (votre poste) en date de (date où vous avez intégré le poste).

Enfin, vous devez maintenant rédiger le corps de la lettre. Puis, la formule de politesse et l’apposition de votre signature sont les éléments restants pour finaliser votre lettre. Notez que tous ces éléments sont obligatoires.