Tout savoir sur la pédagogie Montessori

Créée par la pédagogue italienne Maria Montessori, la pédagogie Montessori vue jour en 1907. La pédagogie Montessori est une méthode éducative basée sur la liberté de l’enfant quant à ses activités, pour acquérir la connaissance. Lisez cet article pour tout savoir sur cette pédagogie.

Quels sont les fondements de Montessori ?

Pour Maria Montessori, l’être humain en quête de la connaissance est poussé par son envie vers cette dernière. Ce faisant, il développe une curiosité naturelle et un amour tout aussi naturel de la recherche de la connaissance. Ainsi, pour Maria, il est important d’emmener l’enfant à cultiver cet esprit au lieu de le contraindre à de constants rabâchages et de la mémorisation par cœur. Par ailleurs, pour un apprentissage efficace, Maria Montessori juge important d’avoir l’information sur l’enfant dans un milieu donné. Après moult observations, elle a relevé cinq étapes de développement chez l’enfant, à savoir :
- Entre 0 et 3 ans : l’embryon spirituel, l’esprit absorbant ;
- Entre 3 et 6 ans : l’esprit absorbant, les périodes sensibles, la normalisation ;
- Entre 6 et 12 ans : l’enfance ;
- Entre 12 et 15 ans : la puberté ;
- Entre 15 et 18 ans : l’adolescence.
Pour chacune de ces étapes, Maria Montessori considère qu’il y a une caractéristique associée : physique, intellectuelle, sociale, spirituelle et émotionnelle. Toutes ces caractéristiques sont considérées dans les principes d’éducation de cette pédagogie.

Les différents principes de la pédagogie Montssori

Au nombre de cinq, ils représentent le socle de la pédagogie Montessori.
- La liberté : c’est à enfant de décider quelle activité pratiquer en toute autonomie ;
- Le respect : bien qu’il soit libre, l’enfant doit du respect aux autres dans l’environnement de travail ;
- L’autodiscipline : toute activité pratiquée nécessite d’être préparée, réalisée, finie et évaluée. Les supports pédagogiques sont conçus de telle sorte que l’enfant puisse déterminer par lui-même si l’activité finie est une réussite ou non ;
- L’autonomie : la présence de l’adulte n’est pas permanente. Il veille cependant à la sécurité des enfants et surtout les aide à apprendre ;
- Le goût d’apprendre : chaque activité mène l’enfant à la recherche, la découverte, l’apprentissage, mais plus au développement du plaisir d’apprendre.